Les manuscrits sinistrés de Chartres : restitution d’une bibliothèque

Dominique POIREL (25 janvier 2007)

Image 1 : Chartres, Bibl. mun., 31 (IXe s.) Recueil d’ouvrages patristiques

Image 1 : Chartres, Bibl. mun., 31 (IXe s.) Recueil d’ouvrages patristiques

Avant l’incendie du 26 mai 1944, la Bibliothèque municipale de Chartres présentait un des fonds de manuscrits les plus prestigieux de France. Provenant surtout du chapitre cathédral et de l’abbaye Saint-Père, près de 2000 manuscrits, dont 200 du VIIIe au XIIe siècle, documentent l’histoire d’une région et notamment d’écoles fameuses : tel l’Heptateuchon de Thierry de Chartres (mss 497-498), manifeste de la « Renaissance du XIIe s. » ouvert à la fois aux Anciens et aux auteurs arabes, à la logique et aux sciences. De tout cet héritage intellectuel, que reste-t-il ?

Sur les 1744 manuscrits catalogués, 952 subsistent en des états variables, du manuscrit intact au bloc carbonisé en passant par des manuscrits rognés, déformés, vitrifiés ou partiellement détruits [images 1, 2, 3]. Fragilisés par l’incendie, souvent fragmentaires et privés des éléments d’identification habituels, ces manuscrits sont depuis soixante ans inaccessibles à la recherche.

Fragment, Bibl. mun. Chartres

Image 2 :Fragment, Bibl. mun. Chartres

Image 3 : Chartres, Bibl. mun. 205 (xiiie s.), feuillet inconnu

Image 3 : Chartres, Bibl. mun. 205 (XIIIe s.), feuillet inconnu

Aussi, dans le prolongement des efforts précédents de l’IRHT [image 4], des contacts ont été noués depuis fin 2005 avec la Direction du livre et de la lecture, l’Inspection générale des bibliothèques, la Bibliothèque municipale de Chartres, la Bibliothèque nationale de France, le Centre de recherche sur la conservation des documents graphiques, le centre de ressources électroniques Telma, le très grand équipement Adonis, pour donner naissance à une entreprise Chartres en quatre volets :

  • consolidation ou restauration, lorsque l’état du manuscrit le requiert ;
  • reproduction numérique en couleur aux meilleurs formats ;
  • identification des photographies et utilisation scientifique (analyse codicologique, paléographique, transcription, édition, etc.) par des équipes de spécialistes (près de 20 collègues sont associés, à l’intérieur et à l’extérieur de l’IRHT) [image 5] ;
  • mise en ligne des résultats : photographies numériques, descriptions sommaires, études ou éditions diverses selon l’intérêt des pièces reproduites.
chartres-fragment-cassiodore Image 4 : Fragment du livre II des Instituiones de Cassiodore, avec interpolations du De topicis differentiis de Boèce. Chartres, Bibl. mun., 30 (39) (IXe s.). cf. Colette Jeudy « Fragments du livre II des Instituiones de Cassiodore, retrouvés à la bibliothèque de Chartres », Revue d’histoire des textes, 21, 1991, p. 263-268.
chartres-bm-1031 Image 5 : Exemple provisoire de notice : identification et transcription
Chartres, Bibl. mun., ms. 1031, 4e vue, verso de la vue 3.
Nécrologe de l’abbaye Saint-Père, XIIe-XIIIe s., voir Catalogue général des manuscrits…, t. XI, p. 320-321.Et al. /2/
(b) Itemque Rainaldus Le<…>, canonicus Sancti Martini
/3/ et Stephanus patriarcha et Tiberius et Doda conver
/4/ –sa et Galo miles de Calvomonte et
/5/ Ethardus decanus Pisiacensis et Stephanus Flo
/6/ –er, ad cujus anniversarium faciendum elemo
/7/ –sinarius noster debet nobis decem solidos de terra
/8/ quam emit a Jacobo Floer apud Hamor
/9/ –ville.

À ce jour, le service Restauration de la BnF a produit une enquête très prometteuse sur le traitement des manuscrits rigidifiés et plissés [image 6]. Le service Photographie, images, médias de l’IRHT a effectué des tests sur cinq manuscrits : le résultat est d’une lisibilité remarquable [image 7]. Un schéma de description en XML est à l’étude. Environ 50 manuscrits seront reproduits en 2007. Outre cette restitution gratuite à la recherche et au grand public de manuscrits longtemps restés inaccessibles, on espère recenser et sauvegarder les microfilms et reproductions diverses, dispersés à travers le monde, qui avaient été réalisés avant l’incendie. Un travail est aussi prévu sur l’histoire des restaurations opérées par la BnF peu après le sinistre, pour en étudier le devenir.

Image 6 : Fragments plissés.

Image 6 : Fragments plissés.

Image 7 : Exemple de lisibilité du texte.

Image 7 : Exemple de lisibilité du texte.

N.B. Cette communication a été publiée en 2007 sur la plateforme Ædilis (http://aedilis.irht.cnrs.fr/irht-avenir-tradition/manuscrits-chartres.htm).


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 9 novembre 2016

    […] Dominique Poirel, « Les manuscrits sinistrés de Chartres : restitution d’une bibliothèque », Le carnet de l’Institut de recherche et d’histoire des textes, 25 janvier 2007. Disponible en ligne, url : <https://irht.hypotheses.org/1325&gt;. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *