Science et magie entre Orient et Occident

Frontispice du Livre du Trésor de Brunetto Latini (fin du XIIIe s.), ms. Londres, Additional 30024, fol. 1v

Frontispice du Livre du Trésor de Brunetto Latini (fin du XIIIe s.), ms. Londres, Additional 30024, fol. 1v

Organisée par le « Pôle Quadrivium » qui unit des membres de l’IRHT et de l’Université d’Orléans intéressés par l’histoire des sciences médiévales, une dense journée de colloque a eu lieu le jeudi 19 mars 2015 à l’avenue d’Iéna (Paris 16), sur un thème commun au séminaire qui s’est déroulé à l’Université d’Orléans entre octobre 2015 et mars 2015.

Organisée par J.-P. Boudet, Is. Draelants, et Io. Ventura, la journée visait à présenter les recherches de membres de l’IRHT et de collaborateurs venus de Belgique et d’Espagne, autour de manuscrits médiévaux de science et de magie en latin, arabe, occitan, catalan.

La première moitié était consacrée à trois exposés à deux voix. Le premier a porté sur le célèbre manuscrit musical 312 du Mont-Cassin, présenté dans ses aspects codicologiques et paléographiques par Laura Albiero (IRHT). Ce manuscrit, bien connu pour son contenu musical, mais passé inaperçu pour son contenu scientifique, a permis de mettre au jour des paragraphes inconnus tirés du Liber Nemrod de astronomia, un texte cosmographique dont la transmission complexe et mal connue a été présentée par Isabelle Draelants (IRHT), qui a souligné l’origine syriaque de son information cosmologique.

Godefroid de Callataÿ et Sébastien Moureau (UCL, Louvain-la-Neuve) se sont ensuite attachés à reconstruire l’identification et l’itinéraire de formation de l’auteur andalou de la Ghayat al-hakîm (ouvrage de magie traduit en latin sous le nom de Picatrix). L’auteur se révèle ainsi être Abû al-Qâsim Maslama b. Qâsim al-Qurtubî, a-Zayyât, un traditioniste alchimiste cordouan. Une occasion de faire une démonstration de l’outil de recherche Qawl, portant sur un corpus de plus de 2000 textes arabes, mis au point par S. Moureau : www.uclouvain.be/qawl/ Sur le même thème du Picatrix, Jean-Patrice Boudet (Univ. d’Orléans et Jean-Charles Coulon (qui a rejoint l’IRHT en septembre 2015 comme chargé de recherche) ont présenté, textes en mains, quelques points communs entre la version arabe et la version latine.

L’autre demi-journée s’est ouverte avec l’exposé de Sebastià Giralt (Univ. de Barcelone) sur un riche volume couvert de nombreux textes de magie mêlant latin et occitan, le ms. Vatican, B.A.V. Barb. Lat. 3589. Julie Métois (doctorante) a ensuite présenté un manuscrit du tournant des XIIIe et XIVe siècles, le Vaticano, B.A.V. Vat. lat. 1334 (Fonds de la Reine) contenant des textes de médecine, comput, de calendrier, d’astrologie, de prophétie : un volume catalogué dans le cadre du projet de description des fonds français médiévaux de la Bibliothèque Vaticane mené par l’IRHT. Les notes manuscrites du médecin François Rabelais, portées en marge des livres médicaux qu’il a possédés, ont ensuite été examinées par Olivier Pédéflous. Clôturant la journée, Laurence Moulinier, en délégation à l’IRHT pour cette année académique, a quant à elle rassemblé de nombreuses attestations de la lecture, par des religieux dominicains, franciscains ou d’autres ordres, d’ouvrages de magie, d’alchimie et d’astrologie ; certains d’entre eux, parfois célèbres comme Bonaventure d’Iseo ou Cecco d’Ascoli, n’ont pas été inquiétés par l’Eglise pour leur intérêt intellectuel pour ces « sciences nigromantiques », d’autres comme Albert le Grand ont fait l’objet d’une réputation sulfureuse a posteriori.

Les recherches présentées lors de cette journée thématique trouveront une belle prolongation grâce à leur prochaine publication dans les Cahiers de recherches médiévales et humanistes (CRMH).

Programme

  • 9h15 : Accueil : François Bougard, directeur de l’IRHT
  • 9h30 : Introduction : J.-P. Boudet (explication de l’illustration)

Modération : Iolanda Ventura

  • 9h50 : Laura Albiero et Isabelle Draelants, Un regard neuf sur un manuscrit musical du Mont-Cassin – De nouveaux témoins du Liber de Astronomia de Nemrod
  • 10h55 : Godefroid de Callataÿ et Sébastien Moureau, Alchimie et magie chez l’auteur andalou de la Rutbat al-hakîm et de la Ghayat al-hakîm (Picatrix)
  • 11h45 : Jean-Patrice Boudet et Jean-Charles Coulon, La version arabe (Ghayat-al-hakîm) et la version latine du Picatrix : points communs et différences
  • 12h35 : Discussion

 Modération : Jean-Patrice Boudet

  • 14h15 : Sebastià Giralt, Deconstructing a codex of a Medieval Magician: Occitan and Latin MS Vatican BAV Barb. Lat. 3589
  • 14h45 : Julie Métois, A l’occasion du catalogage des fonds français médiévaux de la Bibliothèque Vaticane, les surprises d’un manuscrit médico-astrologique de Christine de Suède
  • 15h15 : Olivier Pédeflous, Les notes manuscrites de François Rabelais sur quelques ouvrages médicaux
  • 16h00 : Laurence Moulinier, De l’intérêt des religieux pour les savoirs illicites, XIIIe-XVe siècles 
  • 17h00 : Discussion finale : Modération Isabelle Draelants

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *