Le fonds Molé de la section arabe de l’IRHT

La section arabe de l’IRHT conserve le fonds Molé depuis 1969. Ce fonds est constitué de 25 boîtes d’archives, 118 microfilms et de nombreux documents manuscrits de la main de Marijan Molé (1924-1963). Spécialiste de l’Iran ancien, ce savant a laissé un travail considérable encore peu exploité, en particulier des déchiffrements de textes, des traductions et les éditions inachevées de plusieurs traités de mystique musulmane. Avant sa disparition prématurée, il avait en effet réuni des reproductions de manuscrits en provenance de l’Iran, de l’Inde, de la Turquie, de l’Égypte et de bibliothèques occidentales que complète une riche documentation en arabe et en persan concernant en majorité les confréries naqhsbandiyya et kubrawiyya. Rares sont les chercheurs dans le monde qui ont travaillé dans ce fonds. Néanmoins, l’IRHT avait sollicité plusieurs spécialistes iranisants dans les années 1970 pour dépouiller et mettre en valeur ces archives et le chercheur italien Franco Coslovi avait fait un premier inventaire des reproductions de microfilms dans un article paru dans la revue Studia iranica en 1978 (vol. 7, no 1, p. 117-155).

affichemole-320x320

En 2014, deux chercheurs, Samra Azarnouche (EPHE, Paris) et Alexey Khismatulin (Institut des manuscrits orientaux, Saint- Pétersbourg) se sont intéressés à l’ensemble des travaux de Marijan Molé : en dépouillant à la BULAC les archives de Jean de Menasce (1902-1973), premier titulaire de la chaire « Religion de l’Iran ancien à l’EPHE », Samra Azarnouche a découvert des documents qui contiennent des transcriptions de textes majeurs de la littérature zoroastrienne faites jadis par Molé. Elle a fait un inventaire de ces papiers, aujourd’hui accessibles à la BULAC : https://bulac.hypotheses.org/4759.

Parallèlement, au cours de trois séjours à la section arabe de l’IRHT, Alexey Khismatulin a entrepris un inventaire détaillé et une analyse des archives du fonds Molé. Dans un article paru en 2014, ils ont attiré l’attention des chercheurs sur la diversité et la richesse de ces matériaux à exploiter : S. Azarnouche et A. Khismatulin, « The Destiny of a Genius Scholar: Marijan Molé and his Archives in Paris »,  (Manuscripta Orientalia, vol. 20, n° 2, 2014). En juin 2016, une conférence internationale intitulée « Entre le mazdéisme et l’islam » a été organisée à Paris en présence du fils et d’un petit-fils de Marijan Molé. Elle a ouvert de nouvelles perspectives de recherches et donnera lieu à la rédaction d’Actes qui seront publiés dans la collection de la « Bibliothèque  de l’Ecole des Hautes Etudes (BEHE) chez Brepols. Le contenu des archives du fonds Molé est aujourd’hui accessible dans la bibliothèque de la section arabe de l’IRHT, au Collège Sainte-Barbe, 4 rue Valette, à Paris.

Inventaire du fonds Molé conservé à la section arabe de l’IRHT par A. Khismatulin


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 23 septembre 2016

    […] Le fonds Molé de la section arabe de l’IRHT – Les carnets de l'IRHT 23 septembre 2016 […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *