Ouverture de la base Iter Liturgicum Italicum

mcb_540_056iter-2L’un des aspects les plus importants de la société médiévale est son orientation fortement spirituelle. Elle se manifeste dans les formes les plus diverses, comme la littérature et le théâtre, mais son expression fondamentale est constituée par la pratique du culte qui se concrétise dans la liturgie. Une grande variété de livres liturgiques permet de reconstituer, le plus souvent de manière partielle, aussi bien les diverses liturgies médiévales que les bibliothèques des établissements religieux. Par conséquent, L’étude des livres liturgiques est un volet important de l’histoire culturelle du Moyen Âge latin : cette masse des manuscrits constitue une partie considérable de la production écrite du Moyen Âge occidental, c’est pourquoi un outil de recherche sur cette typologie est de plus en plus souhaité par la communauté scientifique.

Le présent répertoire est né du travail de Giacomo Baroffio, professeur émérite de l’Université de Pavie, qui a collecté les données relatives aux livres liturgiques d’origine italienne conservés en Italie et ailleurs, ou bien signalés dans les catalogues des maisons de vente. L’Iter Liturgicum italicum est donc le résultat de bien des années de recherche, il est tout autant le fruit du dépouillement de la bibliographie que celui de la consultation des manuscrits dans un nombre de bibliothèques et archives.

La base Iter Liturgicum italicum a été réalisée avec le soutien de la fondation Balzan (Fondation André VAUCHEZ / Balzan pour le développement des recherches en histoire religieuse du Moyen Âge).

Chaque notice n’est pas nécessairement complète ; elle pourra donc être corrigée à tout moment et améliorée d’après les études les plus récentes.

Chaque notice comprend :

  • la cote du manuscrit ou la référence au catalogue de vente ;
  • la typologie livresque concernée ;
  • le nombre de feuillets ;
  • l’ordre religieux éventuel d’appartenance ;
  • la datation, exprimée par le moyen des deux dates extrêmes : début du siècle 1101-1110 ; fin du siècle 1191-1200 ; première moitié 1101-1150, seconde moitié 1151-1200 ; premier quart 1101-1125, deuxième quart 1126-1150 etc. ; premier tiers 1101-1133, deuxième tiers 1134-1166, etc. ;
  • l’origine du manuscrit, c’est-à-dire son usage liturgique ;
  • la provenance ;
  • la présence et la typologie de notation musicale.

La base est conçue pour être interrogée par typologie, date, origine, provenance, et par présence de notation musicale. Elle recense à l’heure actuelle : 31 167 fiches manuscrits.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *