Programme du stage d’initiation

Carpentras, Bibl. mun., ms. 96, f. 088

Carpentras, Bibl. mun., ms. 96, f. 088

Lundi, journée commune

La première journée, commune à l’ensemble des stages d’initiation organisés par l’IRHT, est consacrée aux aspects matériels du livre. Les différents exposés magistraux s’intéressent aux techniques de fabrication du livre des origines à nos jours, à l’organisation du volume, aux supports et instruments de l’écriture, à la préparation de la copie – mise en page et mise en texte –, ainsi qu’à la reliure.

Manuscrits romans et latins, livres humanistes (mardi à vendredi)

La partie théorique du stage se poursuit par des présentations générales autour de l’écriture, de l’histoire des bibliothèques, de l’iconographie et du passage du manuscrit au livre imprimé. Une matinée est réservée à une rencontre physique avec les manuscrits en bibliothèque ou en Archives. Trois demi-journées privilégient le travail en ateliers, en fonction des sujets de recherche : documents d’archives, sources humanistes, textes en langue romane, textes littéraires en langue latine et histoire de l’art. Enfin, les jeudi et vendredi après-midis, les stagiaires ont le choix entre découvrir l’IRHT et sa documentation, rencontrer les chercheurs ou assister aux ateliers facultatifs.

Manuscrits hébreux (mardi à vendredi)

Les stagiaires de la section hébraïques poursuivent les journées de formation théorique avec ceux du stage d’initiation aux manuscrits romans et latins. Trois demi-journées sont consacrées plus spécifiquement au domaine hébreu, avec une présentation de manuscrits et des ateliers portant sur la bibliographie, les outils, les colophons et la censure. Les étudiants qui le souhaitent peuvent également assister aux ateliers facultatifs des jeudi et vendredi après-midis.

Manuscrits arabes et documents médiévaux (mardi)

Le stage organisé par la section arabe de l’IRHT consiste actuellement en une journée de formation destinée aux étudiants en master et doctorat, précédée d’une présentation commentée de manuscrits arabes par Marie-Geneviève Guesdon, conservateur au département des manuscrits orientaux de la BnF. Le thème de la journée varie chaque année : codicologie, paléographie, formes et écritures, mise par écrit, lecture et transmission des textes, collections de manuscrits et problématiques de l’édition. Cette diversité permet aux étudiants d’assister plusieurs années de suite à ce stage. Outre les membres de la section, qui présentent un aspect de leur recherche, des intervenants extérieurs sont invités en fonction des thèmes retenus.

Manuscrits grecs

La première matinée est dédiée à des exposés généraux, les deux demi-journées suivantes à des ateliers dans les locaux de la section grecque (repérage des témoins d’un texte, lecture de catalogue de manuscrits, analyse codicologique et textuelle d’un codex). Au cours de la dernière demi-journée, les stagiaires sont initiés à l’étude des manuscrits en chair et en poil ou en papier, filigrané ou non : visites à la Bibliothèque de l’Arsenal, à l’Institut français d’études byzantines, à la Bibliothèque Mazarine. Tous les membres de la section travaillant sur les codices grecs sont impliqués dans la préparation et la formation elle-même.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *