Préparation à l’atelier d’héraldique

Cet atelier propose d’abord une introduction très générale des formes et fonctions de l’héraldique au Moyen Âge, de la terminologie héraldique et des principaux instruments de travail. Vient ensuite l’étude d’une série d’exemples pour comprendre comment l’héraldique fut utilisée dans les manuscrits médiévaux (notamment comme marque de possession) et ce qu’on peut en tirer comme informations.

Quelques termes

Héraldique : La science qui a pour objet l’étude des armoiries.

Armoiries : «Les armoiries peuvent se définir comme des emblèmes en couleurs, propres à un individu, à une famille ou à une collectivité, et soumis dans leur composition à des règles particulières qui sont celles du blason» (Michel Pastoureau).

Blason : L’ensemble des règles propres à la science héraldique, formé par le vocabulaire, la syntaxe, les règles et coutumes qui constituent la langue particulière utilisée pour décrire les armoiries.

Blasonnement (blasonner) : La description des armoiries en langage héraldique. L’action de décrire des armoiries en langage héraldique (Mais c’est un langage humain, donc il faut appliquer de la souplesse !).

Écu : «La surface géométrique délimitée par un périmètre de forme variable sur laquelle sont placées les armoiries» (Michel Pastoureau).

Émaux : Or, argent, gueules, azur, sinople, sable, pourpre.

Fourrures : Vair, hermine

Partitions :

Schéma des partitions d'après Pierre Derveaux, "Blasons et Armoiries témoins de notre histoire".

Schéma des partitions d’après Pierre Derveaux, « Blasons et Armoiries témoins de notre histoire ».

On spécifie la position d’une figure sur l’écu dans les termes suivants :

  • En chef (en haut) et en pointe (en bas)
  • A dextre (à notre gauche, mais à la droite du porteur de l’écu)
  • A senestre (à notre droite, mais à la gauche du porteur de l’écu)
  • En cœur ou en abîme (au centre)

Les animaux : Quadrupèdes, avec une prédilection pour le lion ; Oiseaux et volatiles, avec une prédilection pour l’aigle et les merlettes ; Poissons, coquillages, mollusques, animaux aquatiques, avec une prédilection pour le bar et le dauphin ; Insectes et reptiles ; Monstres et créatures chimériques, particulièrement le griffon.

Les végétaux : Arbres, feuilles et fleurs (soit au naturel, soit de manière héraldique, c’est-à-dire stylisée), fruits, légumes. Le trèfle, la rose et la fleur de lis sont considérés comme petits meubles et classés dans une catégorie à part.

Les astres et les éléments naturels : Les plus fréquents : soleil, lune et croissant ; éclairs, nuées, feu, onde, rocher

Les êtres humains et les parties du corps humain : principalement têtes, bras, jambes (mais assez peu utilisés).

Les objets de la vie quotidienne : Tous les objets de la vie quotidienne peuvent être représentés dans la longue liste des meubles possibles. Voici donc seulement quelques exemples dans les domaines suivants : Les domaines représentés sont l’architecture, l’armement, la chasse, la navigation, les outils et instruments, la vie domestique, la vie religieuse, la musique, etc.

Les petits meubles : Ces petites figures très couramment utilisées sont représentées d’une manière stéréotypée, c’est-à-dire s’éloignant de la réalité pour ainsi entrer dans le système héraldique. Elles alimentent largement le système des brisures, ou garnissent le champ de l’écu sous forme de semés. Les plus courants : tourteaux ou besants, étoiles et molettes, losanges et mâcles, croissants et croisettes, annelets, billettes, flanchis, fermaux, écussons, cœurs, coquilles, trèfles, merlettes, fleurs de lis, roses, quintefeuilles, quartefeuilles, tiercefeuilles.

Brisure —- : Modification apportée aux armoiries pleines d’un individu.

Devise : Formule qui peut réunir une sentence, un mot, avec ou sans la représentation d’un emblème personnel.

Quelques pistes pour en savoir plus

  • Michel Pastoureau, Traité d’héraldique, Paris 1979
  • Claude Wenzler, Le guide héraldique. Histoire, analyse et lecture des blasons, Rennes 2002
  • Site didactique : « Des armoiries et des livres. Les manuscrits de Pierre Lorfèvre » : http://lorfevre.irht.cnrs.fr
  • La Société française d’héraldique et sigillographie : http://sfhs-rfhs.fr
  • Site Devise : emblématique et héraldique à la fin du Moyen Age : http://base-devise.edel.univ-poitiers.fr

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *