Section arabe : notices de manuscrits de Damas mises en ligne dans IDeAL

Soixante notices de manuscrits conservées à la section arabe de l’IRHT viennent d’être mises en ligne dans la base de données IDeAL. Elles contiennent la description de manuscrits de mašyaḫa-s conservées dans le fonds Ẓāhiriyya de la bibliothèque al-Assad à Damas.

Damas, Ẓāhiriyya, Mağmu‘ 33, f. 135

Une mašyaḫa se présente sous la forme de listes de noms de maîtres (shaykhs) et de disciples accompagnées de titres d’ouvrages. Elle est souvent élaborée par un élève ou un savant ami pour rendre hommage à un maître. Elle peut être rédigée du vivant du maître et lui être présentée. Le genre littéraire « mašyaḫa » en cours dès le xe siècle s’est développé à l’époque mamelouke (xiiie-xve siècle).

Georges Vajda (1908-1981), qui a fondé en 1937 la Section orientale de l’IRHT, a étudié la transmission du savoir en terres d’Islam avant la période ottomane à travers les biographies des transmetteurs, maîtres et disciples. Il a notamment publié, en 1962, dans les collections de l’IRHT, une mašyaḫa intitulée Le dictionnaire des autorités (Mu‘ğam aš-šuyūḫ) de ‘Abd al-Mu’min ad-Dimyātī. Jacqueline Sublet, responsable de la section arabe de 1977 à 1999, a analysé la mašyaḫa al-bāsima lil-Qibābī wa-Fāṭima, rédigée par Ibn Ḥağar al-‘Asqalānī au xve siècle, la seule liste des maîtres d’une savante qui, à notre connaissance, a été publiée.

À partir de 1966, J. Sublet a effectué des missions dans les bibliothèques d’Orient et du Maghreb : Égypte, Iraq, Iran, Liban, Maroc, Syrie, Turquie, mais aussi d’Europe : Allemagne, Angleterre, Autriche, Espagne, Irlande, Italie. Le but était d’enrichir la filmothèque de l’IRHT avec la reproduction de documents historiques et biographiques, principalement de la période mamelouke. Les notices manuscrites qui seront progressivement mises en ligne dans IDeAl concerneront en priorité les bibliothèques de Syrie et du Moyen Orient.

http://ideal.irht.cnrs.fr/collections/show/14

Légende de l’image : Damas, fonds Ẓāhiriyya, Mağmu‘  33, fol. 135. Voir G. Vajda, « La mašyaḫa d’Ibn al-Ḫaṭṭāb al-Rāzī : contribution à l’histoire du sunnisme en Égypte fāṭimide », BEO, 23, 1970, p. 21-99, https://www.jstor.org/stable/i40076452. Voir aussi A. Hilali, J. Sublet « The Master’s Repertoire and the Quest for Knowledge », dans Sebastian Günter (ed.), Knowledge and Education in Classical Islam, 2019 (à paraître).


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.