Membra disiecta Carnotensia. Un manuscrit de la cathédrale de Chartres retrouvé à Berne

Les trouvailles successives de manuscrits chartrains dans les bibliothèques de Leyde, de Berne et du Vatican tendent à confirmer de manière de plus en plus certaine l’activité à Chartres de Pierre Daniel (1530-1604), bailli de Fleury et bibliophile orléanais.

Connu surtout pour ses prélèvements des manuscrits à l’abbaye bénédictine de Fleury (Saint-Benoît-sur-Loire) pendant les Guerres de religion, Daniel n’est attesté à Chartres que par ses ex-libris ou ses annotations dans les livres provenant de trois bibliothèques de la ville, celle du chapitre de la cathédrale, de l’abbaye de Saint-Père-en-Vallée et du couvent des Franciscains. C’est aussi l’histoire de sa collection qui permet aujourd’hui de retracer leurs itinéraires. Après la mort de Pierre Daniel, sa bibliothèque fut divisée entre ses deux amis orléanais : Paul Petau (1568-1614) et Jacques Bongars (1554-1612). La plupart des manuscrits de Petau, vendus par son fils Alexandre à Christine, reine de Suède, se trouvent aujourd’hui au Vatican ou, en passant par Isaac Vossius, bibliothécaire de la reine, à Leyde, tandis que ceux de Bongars ont été légués en 1632 par son héritier, Jacques Gravisset, à la Bibliothèque de la Bourgeoisie de Berne (pour un bon résumé de cette histoire compliquée, voir un article de Stéphane Lecouteux avec la bibliographie antérieure). La liste des acquisitions chartraines de Daniel comportait, jusqu’au présent, huit volumes intégraux ou partiels identifiés respectivement par Elias A. Lowe, André Wilmart, Arthur Patch McKinlay, Karel Adriaan de Meyier, Irene Caiazzo et récemment par Veronika Drescher. Je propose d’en ajouter un neuvième.

C’est à Berne que j’ai pu identifier une partie manquant d’un recueil factice, Chartres BM, ms. 132, disparu sans laisser aucune trace le 26 mai 1944, lors du bombardement accidentel de la Bibliothèque municipale de Chartres. Une description détaillée du manuscrit dans le catalogue de 1890 nous apprend qu’il était formé de deux unités, constituant au départ deux manuscrits indépendants : le commentaire de Géraud de Berry sur le Viaticum de Constantin l’Africain du XIIIe siècle (dont une reproduction ancienne est conservée) et le De dialectica d’Alcuin couplé avec un recueil computistique du IXe siècle. La notice précise que le texte d’Alcuin (f. 89-108v) était incomplet et suivi d’une lacune entre les feuillets 108 et 109 et qu’un autre ouvrage, « de numero », incomplet au début, commençait au f. 109 avec les mots : « … vel scientia interpretatur… » . Il s’agit de la partie finale d’un bref traité souvent intitulé dans les manuscrits les Sententiae Augustini et Isidori in laude compoti et édité dans la Patrologia latina parmi les œuvres douteuses de Bède comme De computo dialogus. Dans les collections computistiques, ce texte est habituellement transmis avec le De divisionibus temporum, qui figurait aussi dans le manuscrit de Chartres. Les auteurs du catalogue l’ont attribué à Bède.

En cherchant une édition du De dialectica pour compléter ma notice de Chartres BM 132, j’ai consulté, comme d’habitude, Mirabile, où parmi les témoins du texte, figurait le manuscrit Berne, Bibliothèque de la bourgeoisie, Cod. 336, marqué « incompleto ». Malheureusement, le volume n’a pas encore été numérisé en entier, mais sa description dans le catalogue de Hagen et la reproduction de sa première page, accessible en ligne, ne laissent aucun doute sur le fait qu’il comporte la suite du manuscrit chartrain, dont le texte était interrompu au milieu du mot « voluit » [Chartres : « … animorum est quod neque ille vo… » Berne : « luit obesse neque hic prodesse », PL 101, 969C]. À part l’ouvrage d’Alcuin, le manuscrit de Berne contient aussi la grammaire d’Audax et le début des Sententiae in laude compoti avec le prologue. Il s’insère donc exactement dans l’espace indiqué comme une lacune dans le catalogue de 1890. Les dimensions des deux volumes, respectivement 240 × 170 mm [Chartres] et 245 × 170 mm [Berne] confirment cette identification.

Voici la reproduction de Berne, BB, 336, f. 1 juxtaposée à un tirage du microfilm d’avant-guerre de Chartres, BM, 132, f. 1 (Chartres, BM, microfilm n°16, photo prise par L.C. MacKinney), permettant de comparer leurs formats.

Rempli d’annotations de la main de Pierre Daniel, Berne 336 était jusqu’au présent considéré comme provenant de l’abbaye de Fleury, la source principale de sa collection. Bien que sa provenance de la bibliothèque du chapitre de Chartres soit maintenant établie de manière certaine et que son origine dans le sud de la France soit suggérée par Bernhard Bischoff, le manuscrit présente, en effet, un lien possible avec Fleury. Les feuillets 7v-8 comportent des schémas de la division de la philosophie, développés à partir des diagrammes ajoutés au IXe siècle dans les éditions jointes de la Disputatio de rhetorica et du De dialectica d’Alcuin. D’après Marco Mostert, ils ressemblent à ceux dessinés vers l’an 1000 dans deux volumes provenant de Fleury, Berne 351 et Berne, B 56. Le manuscrit est donc, peut-être, un témoin des liens intellectuels entre Chartres et Fleury, commencés au Xe siècle avec l’accès à l’épiscopat de Chartres de l’ancien moine fleurisien Vulfard (†967).

Pour les références bibliographiques et la description du manuscrit, voir la notice en ligne.

Joanna Frońska

Les manuscrits chartrains dans la collection de Pierre Daniel

  1. Berne, BB, F 219 (3) + Paris, BNF, ms. lat. 10233 [Chapitre]
  2. Berne, BB, A 91 (7) + Paris, BNF, ms. lat. 9332 [Chapitre]
  3. Leyde, BU, Voss. lat. F. 70 II, f. 74r-81v + Chartres, BM, ms. 46 [Chapitre]
  4. Leyde, BU, Voss. lat. Q. 15, f. 1r-13v + Chartres, BM, ms. 70 [Chapitre]
  5. Berne, BB, 618 [Franciscains ; ex-libris de François Daniel, frère de Pierre]
  6. Berne, BB, 404 + Leyde, BU, BPL 1925, f. 111r-120 [Saint-Père-en-Vallée]
  7. Vatican, BAV, Reg. lat. 1970 ? [Saint-Père-en-Vallée]
  8. Vatican, BAV, Ottob. lat. 93 ? [Saint-Père-en-Vallée]

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search