L’IRHT accueille des lycéens au campus Condorcet

Le 1er juin, huit élèves de Première et Terminale du Centre Madeleine Daniélou et de Passy-Buzenval, à Rueil, sont venus visiter l’IRHT au Campus Condorcet, emmenés par leurs deux enseignantes, Amélie Baudry et Adeline de Chateaubodeau ; ils ont été accueillis par Matthieu Cassin (section grecque) et Caroline Heid (section latine). Ces élèves suivent l’option Langues et cultures de l’Antiquité, et se forment donc en latin et en grec. S’ils ont une bonne connaissance des langues anciennes et des textes classiques, le travail de recherche mené à l’IRHT est cependant très éloigné de ce qu’ils ont pu découvrir jusqu’à présent.

La visite a commencé en début d’après-midi, aux abords de la gare RER La Plaine-Stade de France, par une promenade à travers le Campus Condorcet, afin de faire découvrir aux étudiants le contexte géographique et sociologique des environs, ainsi que les bâtiments et la structure du Campus. C’était déjà une expérience en soi, très éloignée du contexte de leur établissement d’origine. Ce fut aussi l’occasion de leur présenter, chemin faisant, quelques aspects du paysage universitaire français et du monde de la recherche. Après un pique-nique sous les arbres au pied du bâtiment Recherche Nord, la visite s’est poursuivie par la salle Félix-Grat, qui a permis de présenter diverses facettes des recherches et des activités de l’IRHT : reproductions de manuscrits, tant sous la forme des microfilms que dans la version plus moderne des numérisations, activités de catalogage, rassemblement de la documentation, mais surtout les recherches sur les textes, leur histoire, leur circulation, l’histoire intellectuelle et celle des bibliothèques, que ces instruments de travail permettent d’élaborer.

Campus Condorcet, IRHT, salle Féix-Grat

Puis, au 2e étage, Matthieu Cassin a présenté un panorama sur l’histoire du livre manuscrit dans le monde grec, depuis les rouleaux de papyrus jusqu’aux imprimés, en passant par les codices de parchemin, qui fut aussi l’occasion d’évoquer quelques étapes de la transmission des textes grecs depuis l’époque classique jusqu’aux lecteurs d’aujourd’hui. Caroline Heid, enfin, a présenté les recherches sur la bibliothèque du monastère cistercien de Clairvaux : reconstitution de la bibliothèque médiévale, de son histoire et des traces qu’en portent les livres, description des manuscrits conservés, partenariats et échanges mis en place à cette occasion.

Les élèves et leurs professeurs sont ensuite repartis rapidement car l’une d’entre elles devait participer à la finale d’un concours d’éloquence (où elle a remporté la 2e place). Espérons que ces quelques heures de plongée dans un laboratoire de recherche aient contribué à susciter ou renforcer des vocations de latinistes ou d’hellénistes, et aient permis à ceux qui en ont bénéficié de mieux comprendre tant le monde des manuscrits que celui de la recherche aujourd’hui. L’IRHT accueille d’ailleurs chaque année des élèves de Troisième ou de Seconde particulièrement motivés pour leur stage professionnel.



Citer ce billet
Rédaction (2023, 16 juin). L’IRHT accueille des lycéens au campus Condorcet. Les carnets de l'IRHT. Consulté le 30 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qi3l

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search