Rédaction d’une notice de manuscrit

La notice d’un manuscrit permet de saisir clairement ses éléments codicologiques distincts, tout en mettant en évidence les liens historiques qui les unissent. Plus ou moins approfondie et détaillée en fonction de sa destination et du degré de complexité du manuscrit, elle comporte, en principe, les éléments suivants (les plus importants sont marqués d’un astérisque).

Description matérielle

Signalement rapide du manuscrit : cote actuelle* (elle est composée de nom de la ville où est conservé le manuscrit, du dépôt, puis éventuellement du fonds, suivi du numéro et/ou de la lettre (ou du groupe de lettres) désignant le manuscrit) ; dimensions en mm ; nombre de folios * ; palimpseste ou non ; homogène ou hétérogène ; date* donnée ou restituée (année, si le ms. est daté ; sinon siècle), origine.
Support : parchemin / papier * ; si papier : vergeures, fils de chaîne, filigranes…
Encre : encres à écrire ; encres de couleur (pour la décoration).
État du manuscrit : qualité de la copie ; état de conservation *.
Organisation du volume : système de numérotation : foliotation, pagination ; signatures ; réclames ; cahiers* : composition, succession.
Préparation de la page avant l’écriture : piqûres ; réglure : instrument utilisé, schéma.
Écriture : distinction des différentes mains (ne pas oublier les gloses ou les commentaires) * ; caractérisation des écritures
Mise en page : nombre de colonnes*, de lignes ; surface écrite* (en mm) ; titre courant, manchettes ; dispositions spéciales (tableaux, ff. blancs…) ; gloses, commentaires…
Décoration : hiérarchie du décor ; description : décor du texte, de la page, illustration ; mentions écrites pour l’enlumineur ; notation musicale (À défaut de savoir décrire et interpréter ces éléments, signaler les folios où ils se trouvent).
Colophon, souscription ou mention similaire : type de mentions * ; transcription * ; critique : interprétation des dates, identification des personnes et des lieux.
Reliure : technique (plat, couvrure, dos, titre) * ; décor (emplacement, motifs) ; éléments annexes (signets, boulons, fermoirs, chaîne…) ; datation, localisation, histoire, remaniements, restaurations *.
Possesseurs et lecteurs : marques de possesseurs * ; interventions des éditeurs et des lecteurs.
Héraldique : armoiries (écus, timbres, ornements extérieurs) * ; devises, emblèmes, chiffres.

Contenu

Liste des textes dans l’ordre du manuscrit*. Pour chaque texte copié dans le manuscrit : Folios extrêmes* ; état matériel : lacune / fragment.
Identification : auteur* ; titre* ; date de composition ; prose / vers (formule métrique) ; langue, dialecte.
Analyse du texte : formule initiale (dédicace) ; pièces liminaires (préface, prologue, table) ; intitulé du début et de la fin (s’il est différent du titre) ; incipit (au moins 5 mots) * ; particularités (divisions, lacunes, additions, gloses) ; explicit * ; pièces terminales (postface, épilogue, envoi).
Caractère : texte intégral / extrait ; remaniement (source) ; compilation, florilège ; autres exemplaires manuscrits connus (pour les textes rares).
Bibliographie : édition(s)* du texte ; sigle*, appellation dans une édition, un répertoire, un catalogue moderne ; études dans lesquelles un manuscrit est décrit, cité ou reproduit en fac-similé.

Histoire

Origine : date de copie ; lieu de copie * (colophon ou formule de souscription du copiste) ; artisan(s)
Destinée : personnes physiques ou morales pour qui et / ou sur l’ordre de qui le ms. a été exécuté ; possesseurs successifs ; ex-libris ou ex-dono à transcrire en indiquant le folio où ils se trouvent* ; relevé de l’incipit et de l’explicit-repères, pour confrontation avec les catalogues anciens, avec renvoi éventuel à des catalogues médiévaux où le ms. est mentionné.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *